Dans les heures d'ennui ralenti fun il…

Dans les heures d'ennui ralenti fun il,
parfois, J'ai mon cithare
Confier sons efféminés
folie, la paresse et de la passion.

Mais même alors les cordes narquois
Je ne pouvais pas aider tintement interrompue,
Lorsque votre voix est majestueuse
Je fus tout à coup frappé.

Je versais un flot de larmes inattendues,
Et les blessures de ma conscience
Vos discours parfumé
net était sapins Gratifiant.

Et maintenant, avec des hauteurs de spirituel
En étirant ma main vous,
Et la puissance de doux et affectueux
Humbles rêves sauvages.

Votre âme est le feu brûlant
Il a rejeté l'obscurité des vanités terrestres,
Et la harpe garde Seraph
Le poète d'horreur sacrée.

Taux:
( Pas encore de notes )
Partage avec tes amis:
Alexandre Pouchkine
Laissez votre commentaire 👇