J'ai érigé un monument sans les mains…

J'ai érigé un monument sans les mains,
Pour lui pas zarostet populaire sentier,
Au-dessus de la tête sur Voznessya nepokornoy
Alexander Colonne.

aucun, tout ce que je ne vais pas mourir - l'âme dans le sacré cithare
Mes cendres survivre et fuir la pourriture -
Et la gloire I, jusqu'à ce que dans le monde sublunaire
Vivrai au moins un poète.

La rumeur me aura lieu toute la Russie grande,
Et appelez-moi tous ceux qui est dans sa langue,
Et le petit-fils fier des Slaves, et finn, et maintenant la nature
TUNGUCH, et STEPPES chaque Kalmyk.

Combien de temps les gens aimables que je,
Ce que je me sens bien réveil cithare,
Qu'est-ce à mon âge cruel Je louais la liberté
Et merci pour la fallen.

commande de Dieu, la muse, tous obéissants,
Griefs sans crainte, sans exiger la couronne,
Praise et calomnie acceptable indifférent,
Et de ne pas contester le fou.

Taux:
( Pas encore d'évaluation )
Partage avec tes amis:
Alexandre Pouchkine
Ajouter un commentaire

  1. Anonyme

    zarAstet!!!! erreur

    Répondre